Actes 2008 : Polyhandicap : comment m’apprendre ?

Longtemps ignorées par la communauté sociale et scientifique, les capacités cognitives et d’apprentissages des personnes polyhandicapées figurent désormais parmi les priorités des objectifs d’accompagnement et des projets personnalisés.

Parents, familles, professionnels de l’éducation et aujourd’hui de la scolarité participent par leurs observations à l’identification des voies et des approches permettant l’accès de ces personnes à la représentation et au raisonnement.
Toutefois, les modèles « classiques » de l’apprentissage se trouvent là souvent contrariés par l’intensité des troubles instrumentaux, de la perception, de la motricité, de l’expression, de l’émotion, qui interrogent toute forme de standardisation d’un processus d’éducation.

Le risque de renoncement, d’éparpillement ou d’acharnement peut alors guetter l’ensemble des intervenants déroutés par la complexité et la variabilité des situations proposées.

La revendication éthique et clinique de cette dimension constitutive de  « l’humanité » de la personne polyhandicapée doit dès lors s’accompagner d’une réflexion et d’une recherche permanente sur leurs conditions et modalités d’accès à l’apprentissage.

Cette journée d’études propose d’explorer ce vaste espace sous l’éclairage croisé des sciences humaines et de l’éducation, de la neurologie et des observations et expériences développées par les professionnels et les familles.
Seront posées les questions de l’adaptabilité des connaissances acquises en matière de développement cognitif de l’enfant et de l’impact des troubles et interactions somato-psychiques en matière de processus d’apprentissage des personnes polyhandicapées.

Nous tenterons de dégager des orientations et principes de « bonnes pratiques » susceptibles d’entretenir l’ambition des équipes et l’appétence des usagers dans la dynamique de découverte et de progrès tout au long de la vie.

Ces journées laisseront une large place aux échanges et à l’expression des participants.

Pour lire et télécharger les actes 2008 :

Actes 2007 : Polyhandicap : la croisée des métiers

La Loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale a réaffirmé le principe de la nécessaire qualification des professionnels intervenant dans les établissements et services d’action sociale et médico-sociale. Un principe que les acteurs de l’accompagnement des personnes polyhandicapées ont su promouvoir (annexe 24 ter) au nom d’une approche nécessairement plurielle et globale, justifiant un ensemble de qualifications dans les domaines du soin, de l’éducation, de la pédagogie et de l’action sociale.
Les métiers de la santé et de l’éducation connaissent aujourd’hui de sensibles modifications sous l’effet de l’évolution des techniques et des enjeux propres à la démographie professionnelle, l’exercice de la participation de l’usager et la responsabilité juridique des actes pratiqués.
La formation professionnelle continue, profondément réformée, offre aux professionnels l’opportunité de construire des itinéraires de formation, de valider les acquis de l’expérience et ainsi accéder à de nouvelles qualifications.
Dans un tel contexte, les établissements d’accueil pour enfants et adultes polyhandicapés sont invités à repenser la composition de leurs équipes, leurs plateaux techniques, leurs coopérations et les relations régulières avec les parents.
Dans la dimension prospective du projet d’établissement, ils doivent penser les évolutions nécessaires et mettre en œuvre les mesures de formation, adaptation et transformations nécessaires en prenant en compte les aspects réglementaires et économiques. Enfin, au-delà des qualifications et compétences réunies, il appartient dès lors aux équipes d’inventer des modalités de collaborations, d’échanges et de partages de savoirs adaptés à l’originalité structurelle du polyhandicap et à l’élaboration de projets personnalisés visant au développement et à l’épanouissement des personnes accueillies.
Cette journée d’étude propose une analyse « croisée » de l’environnement professionnel du secteur médico-social et de ses conséquences sur les établissements et services pour personnes polyhandicapées.
Des interventions et témoignages viendront illustrer l’état de la réflexion et des pratiques notamment au regard de la conception et des modalités de travail interdisciplinaire et des relations partagées avec les familles et les partenaires.
 

Pour lire ou télécharger les actes 2007 : actes 2007

Actes 2006 : Bonnes pratiques et évaluation

Longtemps fondé sur la seule légitimité des gestionnaires et des références professionnelles, le secteur social et médico-social se préoccupe aujourd’hui de l’évaluation de sa pratique dans une perspective d’amélioration des conditions d’accompagnement des personnes accueillies.

Cette évaluation se conduit dans une large perspective méthodologique mais également sous l’influence de la demande des usagers relayée par les politiques publiques soucieuses de la qualité des prestations offertes au regard de leur impact économique.

La Loi du 2 janvier 2002 a consacré cette demande en posant le principe de l’évaluation obligatoire et de l’institution du Conseil National d’Evaluation Sociale et Médico-Sociale (C.N.E.S.M.S.).

Face à cet immense défi, le secteur s’interroge sur les objectifs et les modalités de conduite de la démarche évaluative au sein des établissements et services. Appliqué aux personnes polyhandicapées, se pose la question des valeurs et des objectifs au regard desquels l’évaluation peut et doit se conduire.

Cette  journée d’étude a été l’occasion d’une large sensibilisation sur la dynamique d’évaluation et permettra d’illustrer comment ce qui apparaissait souvent comme une contrainte peut être efficacement converti en valorisation d’une approche pluridisciplinaire réfléchie et concentrée. Plusieurs expériences de terrain ont illustré les principes spécifiques pouvant guider à la réflexion dans l’élaboration et l’évaluation des « bonnes pratiques » auprès des enfants et adultes polyhandicapés.

Pour lire ou télécharger les actes 2006 : actes 2006