Archives de catégorie : Divers

Projet ENABLIN +

Annonce CESAPLe CESAP et le CESAP Formation participent à une recherche européenne  et recherchent une ou des personnes qui seraient capables (et intéressées) pour traduire en anglais quelques textes sur la question du polyhandicap (ou corriger des textes déjà plus ou moins bien traduits.

Pour plus d’informations à propos d’ENABLIN + : www.cesap.asso.fr

Pour répondre à cette annonce : contact@cesap.asso.fr

Handicap : améliorer et simplifier la vie des citoyens

Handicap : améliorer et simplifier la vie des citoyens

Le Gouvernement a décidé, en partenariat étroit avec l’Assemblée des Départements de France, de lancer à partir du premier semestre 2014 une expérimentation dans plusieurs Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) pour améliorer le traitement des demandes des personnes : l’ensemble des innovations proposées permettra, conformément à l’esprit de la loi handicap du 11 février 2005, de renforcer le traitement personnalisé des demandes.

Aujourd’hui, une demande quantitativement importante et la nécessité de traiter chaque situation individuelle, entraînent des retards dans les réponses ou des inadéquations entre le besoin et la réponse. Les procédures sont encore trop fastidieuses et trop lentes. Le rôle des services publics est de ne pas laisser seul nos concitoyens face au désarroi d’une demande complexe ou d’une démarche infructueuse. La qualité des dossiers de demande des usagers devra être améliorée pour mieux répondre aux besoins des personnes handicapées et apporter aux professionnels les moyens de mieux assurer leurs missions ; les procédures de décision devront être simplifiées tout en renforçant leur qualité.

Ce projet baptisé « IMPACT » pour « Innover et Moderniser les Processus MDPH pour l’Accès à la Compensation sur les Territoires » s’engage officiellement dans les Maisons départementales des personnes handicapées du Nord et du Calvados, à l’occasion du premier comité de pilotage national, qui s’est tenu le 4 février 2014.

Pour Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion « il s’agit de faire des MDPH, encore plus qu’elles ne le sont aujourd’hui, des maisons accueillantes et modernes, dans un objectif de simplification pour les usagers, de diminution des délais de réponse à leurs demandes et de facilitation du travail des agents ». Soucieux de garantir une cohérence dans les politiques du handicap, le gouvernement continue de garantir un rythme soutenu de création de places en faveur des personnes handicapées. Tout comme l’année dernière, entre 3.000 et 4.000 places devraient encore s’ouvrir en 2014. Ce rythme doit permettre d’aller au bout du plan de création de 50.000 places. Par ailleurs, le 3ème plan autisme représente 3.400 places supplémentaires d’ici 2017 et près de 70 millions d’euros sont consacrés au renforcement et à l’adaptation des places existantes.

Nouvelle version du certificat médical MDPH

Dans le cadre de l’amélioration du partenariat entre les centres de référence maladies rares et les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH),  la CNSA a constitué un groupe de travail qui a permis de faire évoluer, grâce au Dr Pascale Gilbert, le mode de remplissage du certificat médical MDPH.

La nouvelle version du certificat médical, mise au point et testée, est téléchargeable sur le site de la CNSA sur http://www.cnsa.fr/article.php3?id_article=419 (certificat de base, certificat ophtalmo et mode d’emploi).

Cette version est toujours conforme au modèle CERFA de 2009 qui doit être joint à toute demande en MDPH, les modifications n’ont de ce fait porté que sur la forme.

Le certificat médical peut ainsi être rempli à l’écran et enregistré. Le médecin qui le produit peut en conserver une version directement dans son dossier patient informatisé. Cette version étant modifiable, il n’aura pas à en recopier les éléments inchangés (comme l’histoire de la maladie par exemple) s’il doit rédiger un nouveau certificat pour son patient. Il ne s’agit toutefois pas d’une version totalement dématérialisée et le médecin devra toujours imprimer et signer l’exemplaire papier qui sera adressé par le demandeur à la MDPH.

Le certificat médical peut également, comme précédemment, être imprimé vierge et rempli à la main.